Icône de retour en haut du site
Photo principale du site

Historique

A la fin du XIXème siècle, Hébron était un chalet, baptisé La Fougère, habité par un garde-forestier et sa famille. Il n'en reste aujourd'hui que la partie avec la fenêtre en cintre, visible sur la façade sud.

 
"La Fougère" se lit sur la façade (1916)

            
Détails architecturaux originels

Très vite, la maison se transforme en lieu d'accueil, probablement dès 1919, avec l'arrivée des diaconesses de la communauté des soeurs d'Hébron de l'Eglise Béthania (d’où l’origine du nom Hébron).
La maison abrite désormais une chapelle.

Carte postale où l'on voit deux diaconesses de la communauté des soeurs d'Hébron

Carte postale, 1924, annotée Hôtel Beau-Séjour et la poste
Le bureau de poste se trouvait effectivement dans ce bâtiment durant la période de la 1ère guerre mondiale,
avant d'être transféré à l'ancienne ferme Tschanz.

Carte postale, 1919, vue depuis le tennis (club fondé en 1905)

Carte postale, 1924
Avec l'hôtel Beau-Séjour (actuellement Vipassana) le Grand Hôtel au loin (plus tard Sport-Hôtel)

Dans les archives de la communauté des soeurs d'Hébron, on retrouve une trace d'un agrandissement du bâtiment, dont l'inauguration aurait eu lieu le 27 novembre 1932.

En 1962, Renée Tanner (1921-2011) devient directrice de la maison de retraite Hébron à Mont-Soleil, à la place d’une diaconesse. Elle y vécu avec son mari et ses 6 enfants.
Durant les premières années, elle assura également l’office de diacre le dimanche matin pour les enfants du Mont-Soleil et du Cerneux-Veusil.
Hors de ses occupations professionnelles et domestiques, Madame Tanner passa le plus de temps possible à discuter avec ses treize pensionnaires (source : DIJU)
Elle dirigera l'établissement durant 23 ans, avant de prendre une retraite bien méritée.

Hébron devient 'Maison de retraite' le 1er juillet 1963, par la création d'une coopérative. M. Charles Stampfli en est le fondateur puis le président.
La société rachète le bâtiment.

Hébron dans les années 1940-1970

Vue depuis le tennis, carte circulée en 1949

Les balcons à l'ouest étaient encore existants.
Dès les années 50, l'accueil des personnes 'âgées' devient la 'mission' d'Hébron.
A cette époque, le prix de la pension était de Fr. 9.- !

Le chalet ALPINA fait partie de l'histoire d'Hébron dans les souvenirs de beaucoup. Il était déjà construit en 1926 et subit sa dernière rénovation en 1984.
Pour des raisons de sécurité (vétusté du chalet), il sera détruit en 2000.

 
En 1979-1980, les dernières grandes transformations ont eu lieu.
L'agrandissement porte sur 6 chambres supplémentaires, 1 salle de bain, 1 salle de séjour au nord + agrandissement à l'ouest et installation d'un ascenseur. 

En 1988, pour le 25ème anniversaire d'Hébron société coopérative, une souscription publique permet l'achat d'un lit électrique à chaque pensionnaire, le premier ayant été offert par la Caisse d'épargne du district de Courtelary. Une journée "portes ouvertes" a été organisée le 5 novembre pour permettre à chacun, en particulier aux donateurs, de visiter Hébron et de voir les les nouvelles installations de lits électriques.

Hébron en 1996

En 1997 (01.01.97), la Maison de retraite devient "Etablissement médico-social' (EMS), mais toujours garde son patronyme. Ce nouveau statut lui permet d'être reconnu par les caisses maladies et le canton comme prestateur de services. Réfection de la salle à manger.

En 1998, un don de Fr. 8'000.- est octroyé par la Caisse d'épargne du district de Courtelary pour remplacer le mobilier de la salle de séjour.

En 1999, création du logo d'Hébron.

En 2002, installation de la première volière dans le jardin.

En 2003, rénovation des salles de douche

En 2004, le bâtiment est équipé d’un système de surveillance anti-errance (détails dans la rubrique 'sécurité'). Ce système a été étendu au parc extérieur où la première étape d’un jardin promenade a été réalisée.

En 2006, le jardin fait peau neuve. Un petit étang se dessine sur la promenade qui est réaménagée et fleurie à neuf. Une serre et une cabane de jardin sont implantées. Un jardin potager à l'usage des résidents est créé. On rebaptise le jardin : "Aux mille et une fleurs". Nouvelle volière.
Cette même année, un appel aux dons permet de récolter Fr. 40'000.- pour  l'achat d'un bus 9 places aménagé pour le transport de deux chaises roulantes.

En 2013, la société coopérative Hébron fête ses 50 ans.

Depuis 2016, rafraichissement de toutes les chambres (sol, peinture, décoration). 

En 2017, création d'une salle de bain douche au rez, adaptée aux personnes en situation de handicap.

En 2018, rénovation de la cuisine.

En 2019, l'assemblée des sociétaires vote à l'unanimité la délocalisation d'Hébron, faute d'autorisation pour une nouvelle construction à Mont-Soleil, imposée par les nouvelles normes de sécurité que l'actuelle bâtise ne respectaient pas. C'est donc une toute nouvelle résidence de 30 lits (au lieu de 21 actuellement) qui sera construite à Courtelary où un terrain idéal a été acheté. Le déménagement, prévu pour août 2021, se fera non sans une certaine émotion de quitter ce si bel endroit qui a vu naître notre institution.